Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le perfectionniste feignant

Des blattes errent à terre

27 Mars 2013, 21:36pm

Publié par Johnny Super-Trempe

NB : Ce texte date de 2009, plus tout jeune le bougre. Je l'ai un peu remanié freestylement, il y a peut-être des incohérences mais bon, ce sera donc mon texte du mois de mars. Enjoy, bande de biatch.

 

On devrait tous commencer nos vies en rigolant, cela prouverais tout le cynisme que l'on éprouve envers la vie. Je ne parle pas de rire de joie, ce serait trop simple et hypocrite. Non, le zénith du cynisme, se moquer de la vie avant de la connaître. Voila, le plus gros du travail est fait. Si les gens l'apprennent, tu n'auras plus qu'à déblatérer deux trois phrases ironiques envers les pauvres et les handicapés et tu seras un génie ; normal, tu es né en riant.
Je ne déteste pas la vie et d'ailleurs rare sont ceux qui la déteste vraiment. Les suicidaires ne détestent pas la vie, c'est juste qu'ils veulent la contrôler et comment mieux contrôler sa vie qu'en provoquant sa mort ? Bien sûr que c'est un raccourci très simple, mais la vie est faite de raccourcis : aimer pour haïr plus vite, se masturber pour s'endormir, partir sans répartir quoi que ce soit au politicard borné ou encore se suicider pour savoir enfin ce qu'il y a après la vie.
J'aimerais pouvoir mourir en rigolant. Une autre preuve parfaite du génie cynique. Se moquer de la chose dont on a le plus peur, au final, c'est gâcher le plaisir de celui qui s'en donne à cœur joie de supprimer tant de gens. Dieu est la justice la plus injuste qu'il soit. On pourrait le traiter de tout les noms mais une insulte ne l'atteindrait pas : "Enfant de putain". A moins qu'il s'en soit créer une, pour le plaisir, mais ça resterait du lien de parenté par substitution. Dieu est donc un enfant de putain. Voici encore un raccourci très simple. Mais Dieu n'existe pas, Dieu je t'emmerde, tu n'existe pas donc mes insultes n'en sont pas. Dieu, va te faire foutre. Dieu si tu ne m'entends pas, sache que je ne te méprise pas, c'est juste que je ne t'ai pas crée dans ma tête. Tu n'existes pas. Tu es invention. Tu es rien. Tu n'as aucun pouvoir. Tu ne sers à rien. Tu n'existe pas, bordel. Mais sache que si les anges volent dans les cieux, ici bas, les blattes errent à terre.

 

religion-copie-1 

 

J'ai piqué l'image à quelqu'un sur facebook. Tant pis pour les crédits.

Commenter cet article